Année de concours : 
2025-2026

Date limite (pré-demande) : 
22 août 2024 à 16h00 (EST)

Date limite (demande) : 
10 octobre 2024 à 16h00 (EST)

Annonce des résultats : 
Avril 2025

Montant : 
18 005 $ à 53 082 $

Durée du financement : 
Junior 1 : 4 ans ; Junior 2 et Senior : 4 ans ou moins selon les années d'expérience

Note Importante

En plus des présentes règles de programme, il est de la responsabilité des personnes candidates de prendre connaissance des Règles générales communes (RGC) des Fonds de recherche du Québec qui s’appliquent à l’ensemble de leur programmation. Si des conditions particulières s’appliquent au présent programme, elles sont décrites ci-dessous et prévalent sur les RGC.

CONTEXTE

Le présent programme fait référence aux Règles générales communes (RGC) de recherche du Québec (FRQ). Celles-ci s’appliquent à l’ensemble de la programmation des FRQ. Il est de la responsabilité des personnes candidates et/ou titulaires d’un octroi de prendre connaissance des RGC : toutes les règles encadrant les concours et la gestion des octrois y sont consignées. Seules les conditions particulières visant le présent programme sont indiquées dans ce document et prévalent sur les RGC. Toute demande transmise dans le cadre de ce programme est assujettie au respect des conditions énoncées dans les portails et formulaires électroniques FRQnet.

Il est de la responsabilité de la personne candidate de choisir le bon programme et le bon formulaire pour sa demande de bourse de carrière. Aucun transfert de programme ne sera effectué suite à l’examen de l’admissibilité du dossier.

1. OBJECTIFS

Ce programme vise à faciliter le recrutement de chercheurs cliniciens et de chercheuses cliniciennes qualifiés qui désirent entreprendre ou poursuivre une carrière autonome en recherche dans le domaine de la santé humaine. Le FRQS veut ainsi favoriser la continuité dans les activités de recherche en santé au Québec et assurer la disponibilité d’une main-d’œuvre scientifique de haut calibre adaptée aux besoins des milieux universitaire, hospitalier et industriel.

Les personnes candidates visées sont des chercheurs cliniciens ou des chercheuses cliniciennes détenant un diplôme professionnel universitaire en santé humaine et qui exercent leurs activités de recherche à mi-temps (au moins 50% de leurs activités professionnelles).

Le programme comporte quatre volets ; les personnes candidates devront soumettre leur dossier dans l’un d’entre eux :

a)     Volet fondamental

Le volet fondamental concerne les mécanismes biologiques de base de la santé sur les plans moléculaire, cellulaire, tissulaire et intégratif. Il inclut toutes les recherches qui utilisent des organismes animaux intacts ou leurs composantes cellulaires, des lignées cellulaires, ou encore, des cellules et tissus humains. Les recherches auxquelles participent des sujets humains sont inclues dans ce volet pour autant qu’elles concernent des mécanismes de base.

b)     Volet clinique et épidémiologique

Le volet clinique et épidémiologique inclut, en général, toutes les recherches biologiques, médicales et épidémiologiques auxquelles participent des sujets humains.

c)      Volet santé et société

Le volet santé et société concerne des recherches sur des facteurs individuels, sociaux et culturels, de même que leurs interactions, en lien avec l’état ou les comportements liés à la santé. Les facteurs sociaux et culturels pertinents à la santé sont nombreux : l’organisation et la prestation des soins de santé, les politiques sociales et de santé, l’éducation, l’économie et l’emploi, les médias, les enjeux éthiques, l’environnement de vie, etc.

d)     Volet santé et technologies

Le volet santé et technologies concerne des recherches ayant pour objectif principal de créer, développer ou évaluer des technologies novatrices applicables à la santé humaine telles que, notamment, les biomatériaux, la biomécanique, le génie tissulaire, l’imagerie biomédicale, l’intelligences artificielle, la nanomédecine, les nanotechnologies, la médecine régénératrice, l’électrophysiologie, la radiobiologie, la télémédecine et les sciences de l’information en santé, l’ingénierie de la réadaptation, etc. Notons que les projets ayant recours à de nouvelles technologies pour répondre à d’autres objectifs de recherche devraient être soumis aux autres volets, selon les objectifs et les méthodologies correspondantes.

NB : Des recoupements entre deux volets sont possibles. Par exemple, le volet fondamental et le volet clinique et épidémiologique peuvent se recouper lorsque la recherche implique des sujets humains.

Après l’examen des prédemandes, le FRQS peut demander à une personne candidate de rediriger sa candidature vers le volet dans lequel le comité d’évaluation dispose de l’expertise la plus appropriée pour évaluer son dossier. Dans le doute, la personne candidate est invitée à communiquer avec le FRQS.

2. ADMISSIBILITÉ

Une personne qui dépose sa candidature doit remplir les conditions suivantes :

  • Détenir un diplôme professionnel universitaire de niveau doctoral (M.D., D.D.S., etc.) en santé humaine
  • Un permis d’exercice valide. Il devra être valide sur toute la durée de la bourse en cas d’octroi.
  • Une formation complémentaire en recherche d’au moins 2 ans, chacune de ces 2 années ayant été réalisée de façon continue, avec au moins 50% du temps consacré à la recherche.
  • Consacrer au moins 50 % des activités professionnelles à la recherche tout en poursuivant un niveau d’activités cliniques à la satisfaction du FRQS (au moins 25 %).
  • Répondre à la définition du statut du chercheur clinicien ou de la chercheuse clinicienne universitaire (voir la section Définitions des RGC) pour les chercheuses et chercheurs cliniciens
  • Être à l’emploi d’un établissement gestionnaire du réseau du Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) du Québec à l’entrée en vigueur de la bourse. L’établissement gestionnaire doit confirmer que la personne est à son emploi pour toute la durée de la bourse (incluant le maintien de visas appropriés, le cas échéant).
  • Être autorisé par le directeur ou la directrice clinique et par le directeur ou la directrice de la recherche d’un établissement reconnu par le FRQS à réaliser des activités de recherche
  • Obtenir l’approbation universitaire demandée par le FRQS. Cette approbation se fait dans le portail des établissements à une date limite fixée par l’université qui précède la date limite du FRQS (voir la section Demande de financement)
  • Obtenir l’engagement de l’université d’affiliation de procéder à la nomination de la personne candidate à un titre universitaire dès le début de sa bourse
  • Se conformer aux dispositions de la Loi sur l’assurance maladie du Québec (section XII, articles 95 à 104) concernant l’octroi des bourses de recherche, en particulier l’article 96.

« Nul n’a droit à une bourse de recherche, si, de l’avis du Fonds de recherche du Québec – Santé, institué par la Loi sur le ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation (chapitre M 30.01) :

  • il n’est pas domicilié au Québec;
  • il n’a pas une connaissance d’usage de la langue officielle du Québec;

il ne poursuit pas, pour un organisme universitaire ou pour un établissement, des travaux de recherche portant sur une science de la santé»

Les personnes professionnelles de la santé détenant un permis d’exercice valide au Québec et consacrant 75 % ou plus de leur temps à la recherche doivent s’inscrire au programme de bourse suivant : Chercheurs-boursiers – Junior 1, Junior 2 et Senior.

Les personnes candidates pourront déposer leur candidature :

  • un maximum de trois fois parmi les quatre années pour lesquelles leur classification se situe au niveau Junior 1 (0 à 3 ans d’expérience)
  • un maximum de deux fois parmi les quatre années pour lesquelles leur classification se situe au niveau Junior 2 (4 à 7 ans d’expérience)
  • un maximum de deux fois parmi les quatre années pour lesquelles leur classification se situe au niveau Senior (8 à 11 ans d’expérience) (voir la section Expérience en recherche)

N’est pas admissible une personne :

  • détentrice d’un poste de direction, de direction scientifique d’un centre de recherche subventionné par le FRQS ou d’un poste de cadre dans un établissement d’enseignement universitaire (à moins d’une autorisation écrite du FRQS)
  • titulaire d’une bourse dont la période restante dépasse 1 an à la date de fin du concours
  • titulaire d’une Chaire de recherche du Canada

3. DEMANDE DE FINANCEMENT

Les modalités de transmission de la demande sont décrites à la section 3.2 des RGC.

La soumission des candidatures se fait en deux étapes distinctes et obligatoires :

  1. transmission de la prédemande
  2. transmission de la demande de financement

Afin de remplir une prédemande ou une demande de financement, il est requis de créer au préalable un compte utilisateur FRQnet à partir du site Web du Fonds, si ce n’est déjà fait.

La seule police acceptée est le Times New Roman, taille 12.

En ce qui concerne la langue de rédaction des formulaires et des documents soumis, consulter l’article 3.6 des RGC.

Important : La personne qui dépose sa candidature est responsable de remplir dûment le formulaire de prédemande et de le transmettre avant la date limite de son établissement (université) qui précède la date de dépôt au FRQS pour permettre l’approbation universitaire. Celle-ci déclenche automatiquement la transmission du formulaire au FRQS. Des instructions précises sont fournies dans les formulaires de prédemande et de demande.

PREMIÈRE ÉTAPE : PRÉDEMANDE

La prédemande permet aux personnes candidates d’obtenir l’approbation universitaire. Pour le FRQS, elle a pour objectif d’établir l’admissibilité des personnes candidates, de vérifier le type de programme et le volet choisis par la personne candidate dans le but de la classer adéquatement selon son expérience en recherche. Elle permet également de recueillir les informations nécessaires à la constitution des comités de pairs chargés d’évaluer les demandes. A noter qu’aucune évaluation scientifique n’est basée sur cette prédemande

Expérience de recherche

La classification de la personne présentant une demande à titre de chercheur ou chercheuse Junior 1, Junior 2 ou Senior est déterminée par le FRQS qui en informe la personne candidate. Suivant la réception de cette correspondance, la personne dispose de sept (7) jours ouvrables pour demander une révision de sa classification en exposant les motifs de sa réclamation.

La classification s’appuie sur une année de référence à partir de laquelle la personne candidate démontre son autonomie en recherche. Au sens du FRQS, l’autonomie en recherche est démontrée ou devrait avoir été démontrée :

  • dès que la personne présente sa candidature au concours chercheur-boursier ou chercheuse-boursière Junior 1
  • lorsque la personne obtient une bourse de carrière comparable à celle de chercheur-boursier ou chercheuse-boursière Junior 1 ou une subvention à titre de chercheur principal ou chercheuse principale d’un organisme reconnu par le FRQS
  • ou, au plus tard, 6 années après l’obtention du dernier diplôme universitaire (Ph. D., M.D., D.D.S., etc. ou M. Sc. en second diplôme obtenu au plus tard le 30 juin 2024), ou après la certification à titre de médecin spécialiste (C.S.P.Q., FRCP)

Dès que l’une de ces conditions est remplie, la personne présentant une demande est classée Junior 1 avec 0 année d’expérience et le compte des années d’expérience est ensuite mis à jour annuellement. La personne ayant 4 à 7 années d’expérience est classée au niveau Junior 2 et celle ayant 8 à 11 années d’expérience est classée au niveau Senior. Pour le FRQS, l’année d’expérience se calcule au moment de l’entrée en vigueur de la bourse (1er juillet).

Une fois que le décompte des années d’expérience débute, il n’y a pas de retour en arrière. Cependant, le FRQS tient compte, lors du calcul des années d’expérience, de situations particulières qui ont fait qu’une personne candidate a dû interrompre momentanément sa recherche (congés parentaux, congés de maladie, handicap et obligations familiales, activités professionnelles sans contenu de recherche : clinique, soins, gestion, etc.) et exclut ces années du décompte des années d’expérience.

Pour plus d’informations, veuillez prendre connaissance du document Calcul de l’expérience de recherche et situations particulières disponible dans la Boîte à outils.

Le formulaire de prédemande disponible dans le Portfolio électronique FRQnet sous la rubrique « Concours disponibles », doit obligatoirement être transmis avant le 22 août 2024, à 16h.

Les documents suivants doivent être joints au formulaire de prédemande, à l’endroit indiqué :

  • CV commun canadien version CV de financement pour le FRQS – mise à jour depuis moins d’un an à la date de fin du concours
  • contributions détaillées mises à jour depuis moins d’un an à la date de fin du concours (pièce à joindre dans le Portfolio électronique du FRQS à la page CV commun canadien); consulter le document Directives pour les contributions détaillées et le CV commun canadien dans la Boîte à outils
  • copies en format PDF des diplômes rendant la personne candidate admissible (Ph.D., M.D., D.D.S., etc.), sauf pour les personnes déjà chercheuses-boursières cliniciens du FRQS
  • copie du dernier certificat de spécialiste (C.S.P.Q., FRCPC, etc.) et d’un second diplôme (M.Sc.), s’il y a lieu

Le FRQS confirmera aux personnes candidates, par courriel, la possibilité de soumettre ou non une demande complète, au mois de septembre.

DEUXIÈME ÉTAPE : DEMANDE DE FINANCEMENT

Le formulaire de demande de financement sera disponible dans le Portfolio électronique FRQnet, sous la rubrique « Concours disponibles », dès le mois de septembre selon la date énoncée dans le courriel.

Outre le formulaire de demande, les documents suivants sont exigés :

  • CV commun canadien version CV de financement pour le FRQS – mise à jour depuis moins d’un an à la date de fin du concours
  • contributions détaillées mises à jour depuis moins d’un an à la date de fin du concours (pièce à joindre dans le Portfolio électronique du FRQS à la page CV commun canadien), consulter le document Instructions pour les contributions détaillées et le CV commun canadien à l’intention des chercheuses et chercheurs de carrière dans la Boîte à outils
  • copies des avis d’attribution de bourses et de subventions reçues au cours des 5 dernières années, à l’exception des bourses et subventions obtenues du FRQS

Directeurs ou directrices de centres de recherche ou de départements universitaires

  • Formulaire électronique

Deux répondants ou répondantes pour les personnes candidates Junior 1 seulement

  • Formulaire électronique à compléter par chaque répondant ou répondante, incluant une lettre de recommandation. La personne répondante doit bien connaître les travaux de la personne candidate. L’une des personnes répondantes doit avoir participé à la formation en recherche la plus récente de la personne candidate.

La demande sera rendue non admissible s’il manque l’une des deux personnes répondantes exigées et s’il manque l’une des deux lettres de recommandation.

La personne candidate ne peut en aucune circonstance créer un compte au nom d’une autre personne (personne répondante, personne assurant la direction, etc.) pour soumettre elle-même des documents. Le cas échéant, son dossier sera considéré comme étant non admissible.

Mentorat pour les candidatures Junior 1 seulement

  • Formulaire électronique incluant le plan de mentorat de la personne candidate. Cette lettre inclura le plan de mentorat pour la première année de la bourse avec une perspective sur 4 ans (maximum de 2 pages). Il s’agira ici de détailler l’encadrement offert par un chercheur ou une chercheuse d’expérience en termes de préparation des dossiers de candidature, de planification et de réalisation du programme de recherche ou de tout autre aspect de la carrière de la personne candidate.

Resoumission

Dans le cas d’une resoumission dans la même catégorie, la personne candidate doit absolument le mentionner dans le formulaire de la demande et doit répondre aux questions des membres évaluateurs précédents. La demande sera rejetée si la resoumission n’est pas indiquée.

Les personnes candidates seront avisées par courriel, au plus tard en novembre, de l’acceptation ou non de leur demande pour l’évaluation par un comité de pairs.

4. ÉVALUATION

Procédure

Toutes les demandes sont évaluées :

  • par des comités de pairs dont les membres représentent les diverses disciplines et méthodologies de recherche en santé
  • selon le volet de recherche (fondamental, clinique et épidémiologique, santé et société ou santé et technologie) et l’expérience de recherche (Junior 1, Junior 2 ou Senior)

Le FRQS forme ainsi 4 comités d’évaluation pour les chercheuses et chercheurs-boursiers cliniciens :

  • Comité 1 – Volet clinique et épidémiologique; volet santé et société: Junior 1
  • Comité 2 – Volet clinique et épidémiologique; volet santé et société: Junior 2 et senior
  • Comité 3 – Volet fondamental: Junior 1, Junior 2 et Senior
  • Comité 4 – Volet santé et technologies: Junior 1, Junior 2 et Senior

Critères

En plus des critères d’évaluation spécifiques, la personne candidate doit démontrer sa capacité ou son potentiel:

  • d’être une chercheuse clinicienne ou un chercheur clinicien compétitif sur le plan national et international;
  • de collaborer avec des chercheurs cliniciens ou des chercheuses cliniciennes provenant d’autres disciplines.

Les critères sont utilisés en fonction du domaine de recherche et leur poids relatif dans l’évaluation globale par les comités de pairs varie selon la classification aux niveaux Junior 1, Junior 2 ou Senior :

  • l’évaluation de la formation de la personne candidate en recherche et du programme de recherche proposé est relativement plus importante au niveau Junior 1
  • l’évaluation du rayonnement et de la productivité de la personne candidate en termes de formation d’étudiants ou d’étudiantes et d’obtention des subventions prend de plus en plus d’importance aux niveaux Junior 2 et Senior

Les critères d’évaluation spécifiques à chaque niveau sont détaillés dans les grilles Junior 1, Junior 2 et Senior (voir Boîte à outils).

5. OCTROIS ET SUIVIS

Date d’entrée en vigueur : du 1er juillet au 1er octobre 2025

L’échelle de rémunération du chercheur-boursier clinicien ou de la chercheuse-boursière clinicienne est déterminée par le gouvernement du Québec et publiée à l’article 52 de la section XVI des règlements de la Loi sur l’assurance maladie du Québec de 18 005 $ à 53 082 $, y compris 12% d’avantages sociaux, en fonction des années d’expérience.

Le montant de la bourse doit servir exclusivement de salaire pour la personne titulaire de l’octroi et ne peut, en aucun cas, être converti en fonds de recherche.

Junior 1 :  4 ans pour toutes les personnes candidates

La durée de la bourse au niveau Junior 1 sera de quatre ans, quel que soit le niveau d’expérience calculé au moment où la personne candidate obtient la bourse. Au terme des quatre années de bourse au niveau Junior 1, son expérience sera nominalement fixée au niveau Junior 2 avec 4 années d’expérience en recherche et les années d’expérience seront mises à jour annuellement à partir de cette nouvelle année de référence.

Junior 2 :  4 ans maximum selon les années d’expérience

Au niveau Junior 2, la durée de la bourse est d’un maximum de quatre ans et décroît avec l’augmentation des années d’expérience. Par exemple, la durée d’une bourse Junior 2 sera de quatre ans si la classification se situe au niveau de 4 années d’expérience, de trois ans pour 5 années d’expérience, de deux ans pour 6 années d’expérience et d’une année au niveau Junior 2 (avec une deuxième année anticipée sur le niveau Senior) pour une personne qui obtient sa bourse avec 7 années d’expérience.

Senior :    4 ans maximum selon les années d’expérience

Pour la catégorie Senior, le FRQS s’engage à rémunérer la personne titulaire de l’octroi de façon décroissante, comme indiqué ci-dessous. Cette politique vise à ce que l’établissement d’accueil s’engage à compléter la rémunération de la personne titulaire de l’octroi et à intégrer celle-ci dans ses rangs.

8e année d’expérience 100 %
9e année d’expérience 100 %
10e année d’expérience 75 %
11e année d’expérience 50 %

Les conditions liées à l’annonce et à la gestion des octrois sont énoncées dans les RGC (congés parentaux, congés maladie, cumul de bourses, divers rapports : sections 5 à 8).

Congé sabbatique

La personne titulaire de l’octroi recevra son plein traitement durant une année sabbatique à condition de se conformer aux exigences suivantes :

  • être un chercheur-boursier clinicien ou une chercheuse-boursière clinicienne Senior ou Junior 2 ayant complété 6 années d’expérience selon la classification du FRQS. De façon exceptionnelle, des personnes de niveau Junior 1, Junior 2 – 4 ans et Junior 2 – 5 ans peuvent également bénéficier de ce congé sabbatique
  • présenter au FRQS, au moins 3 mois avant le début du congé, une demande de congé sabbatique pour une durée maximale de 12 mois accompagnée d’une description du programme de formation complémentaire ou d’activités bénéfiques ayant pour but de faire progresser le programme de recherche de la personne titulaire de l’octroi
  • Ce programme doit être accepté, par écrit, par le FRQS au moins 60 jours avant le début du congé sabbatique.
  • transmettre au FRQS une copie de l’approbation de ce congé par les autorités universitaires responsables ou de l’établissement où la personne travaille
  • transmettre (s’il y a lieu) au FRQS une preuve écrite montrant l’acceptation de la personne titulaire de l’octroi par le laboratoire d’accueil

Subvention d’établissement

Une subvention d’établissement de jeunes chercheurs cliniciens et jeunes chercheuses cliniciennes, d’une valeur de 15 000 $ par année pendant 4 ans et non renouvelable, est automatiquement octroyée aux personnes qui obtiendront une bourse FRQS – Junior 1. Cette subvention ne bénéficie pas du montant versé par le FRQS pour couvrir les frais indirects de recherche.

Restrictions

Lorsqu’une personne reçoit cette subvention d’établissement alors qu’elle reçoit également une subvention d’établissement d’un autre organisme de recherche, le FRQS déduira de sa subvention le montant reçu de l’autre organisme de recherche.

Les personnes titulaires de l’octroi et les gestionnaires des institutions qui administrent les subventions sont conjointement responsables d’aviser les FRQ d’une double attribution.

Dépenses admissibles

Dépenses liées directement aux activités de recherche :

  • frais liés à l’achat de matériel de recherche ou à la réalisation du projet de recherche
  • achat et location d’équipement seulement pour les personnes n’ayant pas bénéficié d’une subvention du Fonds des leaders de la Fondation canadienne pour l’innovation
  • traitement de personnel technique et clinique de recherche
  • frais de participation à des congrès (présentation, affiche) jusqu’à un maximum de 15 000 $ pour la durée de la subvention

Dépenses non admissibles

  • frais de location ou d’aménagement de locaux, de chauffage, d’électricité ou tout autre frais indirect lié aux activités de recherche pour un chercheur ou une chercheuse œuvrant dans un établissement du ministère de la Santé et des Services sociaux ou dans une université québécoise
  • bourses aux étudiants, aux étudiantes ou aux stagiaires postdoctoraux

Le report d’un montant non dépensé est permis selon les modalités décrites à la section 6.10 des Règles générales communes. De plus, tout solde non dépensé à la fin de l’année budgétaire peut être transféré à l’année suivante. Tout solde restant à la fin de la subvention devra être remboursé au FRQS.

Engagement des autorités universitaires

Approbation de la demande

L’université, après concertation avec la direction du département universitaire d’attache de la personne candidate et la direction du centre de recherche où s’effectuera la recherche (le cas échéant), approuve la demande et assume les responsabilités énoncées ci-dessous.

Cette approbation se fait dans le portail des établissements à une date limite fixée par l’université qui précède la date limite du FRQS (voir section Documents exigés).

Complément salarial

Lorsque les autorités universitaires appuient une demande de chercheur-boursier clinicien ou chercheuse-boursière clinicienne, elles s’engagent à ce que soit assuré à cette personne, à la satisfaction du FRQS, le complément de traitement égal à la différence entre la bourse et la rémunération que cette personne devrait recevoir à titre de professeure ou professeur régulier.

Dans les cas où la personne candidate aurait une affiliation mixte impliquant une entreprise, l’université et le partenaire doivent appuyer conjointement la demande du chercheur-boursier clinicien ou de la chercheuse-boursière clinicienne.

Dans ces circonstances, les partenaires s’engagent à octroyer à cette personne le complément de traitement égal à la différence entre la bourse et la rémunération qu’elle devrait recevoir de l’université ou du partenaire à titre de professeur(e) ou d’employé(e) régulier. Ce partenariat doit faire l’objet d’un protocole d’entente avec le FRQS.

Assurance d’un poste – chercheurs-boursiers cliniciens / chercheuses-boursières cliniciennes – Seniors

Pour les demandes de bourses au concours Chercheurs-boursiers cliniciens / Chercheuses-boursières cliniciennes — Seniors :

L’université s’engage à intégrer le chercheur clinicien ou la chercheuse clinicienne au terme de la bourse et à lui offrir un poste régulier avec permanence ou un poste contractuel d’une durée minimale de 5 ans après la fin de la bourse (avec une rémunération correspondant à son rang universitaire).

Avantages sociaux et laboratoire ou locaux de recherche

La personne titulaire de l’octroi devra avoir la possibilité d’adhérer à la caisse de retraite et de profiter des autres avantages sociaux accessibles au personnel régulier de l’université. Ces obligations impliquent que le salaire du chercheur clinicien ou de la chercheuse clinicienne soit géré par l’université même s’il ou elle travaille dans un centre de recherche.

Le milieu d’accueil s’engage à fournir des laboratoires ou des locaux de recherche fonctionnels et l’équipement de base nécessaire aux activités de recherche de la personne titulaire de l’octroi.  Celle-ci devra avoir accès, s’il y a lieu, à des locaux de cliniques externes et à un nombre suffisant de lits pour réaliser sa recherche clinique.

Protection du temps de recherche

La direction universitaire et la direction du milieu d’accueil doivent veiller conjointement à ce que la personne titulaire de l’octroi soit libérée de tâches administratives, cliniques et d’enseignement afin de satisfaire son obligation de passer au moins 50 % de ses activités professionnelles en recherche.

Le FRQS encourage les titulaires d’un octroi à mener et à participer à des activités de mobilisation des connaissances (transfert, partage, valorisation, mise en valeur et diffusion) auprès des milieux de pratique et du grand public, lorsque ces activités sont pertinentes. Pour en savoir plus, veuillez cliquer sur le lien suivant: Mobilisation des connaissances.

6. PRISE D'EFFET

Les présentes règles s’appliquent à l’exercice financier 2025-2026.

7. RENSEIGNEMENTS SUPPLÉMENTAIRES

Lieu de recherche

Choix du lieu de recherche

  • Un centre de recherche financé par le FRQS, un établissement du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) ou une université du Québec

La personne candidate peut réaliser son programme de recherche à l’extérieur d’un établissement du réseau du MSSS ou à l’extérieur du réseau des centres de recherche du FRQS à condition qu’il ou elle fasse partie d’une équipe ou d’un laboratoire dont les préoccupations de recherche en santé sont reconnues par le FRQS.

  • Un milieu industriel

Une entente devra être conclue entre le FRQS, l’entreprise d’accueil et une université, selon des modalités spécifiques à chaque personne candidate. Cette entente devra permettre à la personne candidate de réaliser un programme de recherche novatrice et d’assumer des activités de formation d’étudiant.e.s aux cycles supérieurs.

Changement de lieu de recherche

Le FRQS s’attend à ce que, pour toute la durée de la bourse octroyée, la personne titulaire de l’octroi travaille dans l’établissement ou dans l’université qui a endossé sa demande.

La personne titulaire de l’octroi qui désire changer de lieu de recherche doit, au préalable, en faire la demande par écrit au FRQS (formulaire de demande de changement – voir Boîte à outils). Cette demande fera état des raisons du changement et décrira toutes les conséquences possibles sur son programme de recherche.

Tout changement à la situation d’un ou d’une titulaire d’octroi doit également être déclaré dans le module Gérer mon financement du Portfolio électronique, tel que spécifié à la section 6.5 des Règles générales communes.

Les autorités universitaires doivent aviser par écrit le FRQS qu’elles approuvent le changement.

La direction du nouveau centre de recherche ou du département universitaire doit ensuite aviser par écrit le FRQS qu’elle accepte d’accueillir la personne titulaire de l’octroi et qu’elle lui assurera des conditions équivalentes à celles qui avaient été précisées dans le formulaire produit par la direction du centre précédent.

Formation en éthique de la recherche

Une formation de base en éthique de la recherche est obligatoire pour toutes les personnes titulaires d’une bourse de carrière du FRQS lorsque leur projet ou leur programme de recherche porte sur des êtres humains.

La recherche portant sur des êtres humains implique :

  • la participation d’êtres humains
  • l’utilisation de matériel biologique humain (des parties, produits, tissus, cellules, matériel génétique issu du corps humain, d’une personne vivante ou décédée)
  • des activités de procréation assistée ou l’utilisation d’embryons qui en sont issus, au sens de la Loi sur les activités de clinique et de recherche en matière de procréation assistée (RLRQ chapitre A-5.01)
  • l’utilisation de données administratives, scientifiques ou descriptives provenant d’êtres humains.

Cette formation consiste en la réalisation des niveaux 1 et 3 du didacticiel en ligne élaboré par le ministère de la Santé et des Services sociaux à titre de programme de formation en éthique de la recherche.

Les personnes titulaires d’un octroi doivent avoir réalisé cette formation de base dans l’année suivant la réponse positive du FRQS concernant leur bourse.

De plus, toutes les personnes titulaires d’une bourse de carrière doivent participer, comme personne observatrice, à une réunion d’un comité d’éthique de la recherche (CER) rattaché à une université ou à un établissement du réseau de la santé et des services sociaux. Cette participation doit être réalisée dans les deux ans suivant la réponse positive du FRQS concernant leur bourse.

Les personnes titulaires d’un octroi doivent avoir réalisé cette formation de base dans l’année suivant la réponse positive du FRQS concernant leur bourse.

De plus, toutes les personnes titulaires d’une bourse de carrière doivent participer, comme personne observatrice, à une réunion d’un comité d’éthique de la recherche (CER) rattaché à une université ou à un établissement du réseau de la santé et des services sociaux. Cette participation doit être réalisée dans les deux ans suivant la réponse positive du FRQS concernant leur bourse.

Modifications importantes depuis le dernier concours
A partir de ce concours, le format des règles de programme est modifié.

SANTÉ DURABLE

Principe-clé de santé durableToute proposition est susceptible de s’inscrire en cohérence avec le principe clé de santé durable, tel que décrit ci-dessous.

Santé durable

Plusieurs grandes perturbations à l’échelle mondiale – la pandémie, les changements climatiques, l’évolution démographique – font vivre des mutations importantes à la recherche en santé. Ainsi, cohabitent par exemple les concepts de « Une seule santé » (interrelations entre les santés humaine, animale et environnementale) avec les concepts de « Systèmes de santé apprenants » (amélioration continue et incrémentale de la qualité des soins et services). La « Santé durable » est à l’intersection de ces concepts, en se concentrant sur des stratégies de promotion de la santé, de prévention et d’interventions précoces des maladies, pour des résultats sanitaires optimaux tout en limitant les surcoûts et ce, avec au moins 3 niveaux de déclinaison :

  • Une meilleure prise en compte des déterminants de santé / prévention – promotion;
  • La transformation des corridors de services / nouveaux acteurs et nouvelles actrices;
  • La santé planétaire – la transformation de la santé publique en intégrant les écosystèmes naturels environnants.

Une telle entreprise nécessite d’intégrer tous les déterminants de santé, incluant les interactions avec les environnements. Elle redonne une place importante à la santé publique, entre autres. Elle est notamment soutenue par des thématiques de pointe telles que l’intelligence artificielle et la santé numérique, l’intégration massive de données massives et la médecine de précision. Appliquées autant à la santé physique qu’à la santé mentale, ces thématiques sont essentielles au développement des objets connectés qui faciliteront la gestion de notre propre santé, l’optimisation des corridors de services avec une meilleure gestion de l’accès « bon patient, au bon moment, au bon endroit » et l’amélioration des services publics (p. ex. transport, aménagement du territoire en fonction de critères de santé de la population), pour ne nommer que ceux-ci.

En d’autres termes, la santé durable est une approche globale alliant la santé physique et psychologique des personnes avec l’environnement dans lequel elles évoluent. Elle engage les individus et la collectivité à déployer, à toutes les étapes de la vie, différentes interventions qui permettront un état optimal de la santé pour chaque individu, incluant les populations vulnérables et les générations futures.

La recherche a un rôle-clé à jouer pour l’atteinte d’une santé durable.

Contribution de la recherche à la santé durable

La recherche peut contribuer significativement à l’atteinte d’une santé durable, et ce, en mobilisant la communauté scientifique et d’autres parties prenantes autour d’objets de recherche, ceux-ci s’appuyant sur des champs d’action ainsi que sur des domaines ou moyens privilégiés. En lien avec sa planification stratégique, le FRQS priorise actuellement ce qui suit :

Objets de recherche :

  • Promotion de la santé;
  • Prévention des maladies;
  • Interventions précoces et adaptées.

Champs d’action :

  • Déterminants de santé : meilleure prise en compte des facteurs socioéconomiques;
  • Déterminants de santé : meilleure prise en compte des facteurs individuels;
  • Déterminants de santé : meilleure prise en compte des interactions avec les environnements naturels et physiques;
  • Optimisation ou développement des corridors de services permettant la prise en charge de la santé;
  • Efficience du système de santé;
  • Vigie ou adaptation accrue face aux menaces ou risques ayant un impact sur la santé (p.ex. changements climatiques, pandémies, etc.).

Domaines ou moyens privilégiés :

  • Santé numérique, intelligence artificielle en santé;
  • Intégration de données massives;
  • Recherche en contexte réel;
  • Santé personnalisée, incluant la santé publique ou la santé des populations;
  • Santé mentale;
  • Engagement des personnes et des citoyens;
  • Engagement des partenaires et des nouveaux acteurs en santé (p.ex. organismes communautaires).

Les personnes candidates sont invitées à indiquer, dans la section « Contribution santé durable » de leur formulaire électronique de demande, la contribution de leur recherche à l’atteinte d’une santé durable. Pour ce faire, un ou plusieurs de ces objets de recherche, champs d’action et domaines ou moyens privilégiés pourront être sélectionnés à l’aide de menus déroulants. De plus, les personnes candidates sont invitées à décrire, en quelques lignes, la contribution de leur recherche à la santé durable (voir le formulaire Santé durable, dans la Boîte à outils). Ni la section « Contribution santé durable », ni le formulaire Santé durable ne seront transmis aux comités d’évaluation.

Par ailleurs, si la communauté scientifique peut contribuer à l’atteinte d’une santé durable par le biais de la recherche, le FRQS reconnaît qu’elle peut aussi contribuer à la réflexion en matière de santé durable. À titre d’exemple, dans la section « Contribution santé durable » du formulaire électronique de demande, les personnes candidates pourront sélectionner l’option « Autre » pour les champs d’action et les domaines ou moyens privilégiés. Auquel cas, ce ou ces champs, domaines ou moyens autres devront être précisés dans le formulaire Santé durable.

8. BOURSES EN PARTENARIAT

Le FRQS offre un certain nombre de bourses en partenariat. La part du financement provenant du FRQS et celle du partenaire peuvent varier selon les ententes en vigueur.

La sélection des personnes candidates admissibles à ces bourses comporte trois étapes :

  • La personne candidate sélectionne, dans la section Partenariats du formulaire de demande, un ou plusieurs partenaires dont les domaines de recherche ciblés correspondent à la thématique de sa demande.
  • Le FRQS transmet aux partenaires la liste des personnes candidates et les informations utiles pour que ceux-ci évaluent la pertinence des demandes en fonction de leurs priorités stratégiques et de recherche.
  • Après évaluation des candidatures par un comité d’experts ou de pairs, celles ayant obtenu la cote d’excellence scientifique de 70 % et qui ont été jugées pertinentes par un ou plusieurs partenaires pourront recevoir une offre de financement en partenariat.

Comme pour toutes les bourses offertes par le FRQS, l’offre de bourses en partenariat repose sur une sélection au mérite, suite à l’évaluation scientifique par un comité d’experts ou de pairs.

Notez qu’en choisissant d’être considéré pour une bourse en partenariat, vous acceptez que le partenaire communique avec vous pour des activités en lien avec l’octroi.

Fondation des maladies du cœur et de l’AVC du Québec

Santé cardiovasculaire et vasculaire cérébrale

Bourses de carrière dont la thématique de recherche porte sur la santé cardiovasculaire et vasculaire cérébrale. Junior 1 et Junior 2 seulement.

Parkinson Québec

Maladie de Parkinson

Bourses de carrière dont la thématique de recherche porte sur la maladie de Parkinson. Junior 1 et Junior 2 seulement.

Société québécoise de néphrologie

Santé rénale

Bourse de carrière dont la thématique de recherche porte sur les maladies rénales. Seuls les médecins néphrologues sont admissibles. Junior 1 seulement.

L’Unité de soutien au système de santé apprenant (SSA) Québec (l’Entité nationale de formation de la SRAP)

Recherche axée avec et pour les patient(e)s dans une approche de système de santé apprenant

L’Unité de soutien au système de santé apprenant (SSA) Québec est une unité provinciale de la Stratégie de recherche axée sur le patient (SRAP) des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC).

L’Unité agit pour améliorer en continu le système de santé québécois et le rendre apprenant. Elle mobilise et outille le réseau pour faire les choses différemment et atteindre le quintuple objectif en favorisant le travail en partenariat, l’intégration de la science et des innovations et la facilitation du changement. Son équipe panquébécoise déploie ses expertises en offrant formation, consultation, outils, facilitation et maillage:

  • Elle construit des connaissances scientifiques et expérientielles
  • Elle offre du soutien à la carte aux responsables de projets dans le réseau
  • Elle orchestre l’amélioration continue de la qualité

L’Entité nationale de formation (ENF), également partie intégrante de la SRAP des IRSC, est une organisation pancanadienne qui vise à accroitre, soutenir et maintenir la capacité d’un environnement de recherche axée sur le partenariat avec et pour les patients, collaboratif et interdisciplinaire. L’ENF offre des réponses aux questions changeantes en matière de soins de santé, contribuant ainsi à améliorer l’expérience des patientes et patients.

Les bourses offertes par les FRQ en partenariat avec l’Unité et l‘Entité nationale de formation permettent aux titulaires d’octroi de parfaire leurs compétences et d’acquérir une expérience en recherche avec et pour les patientes et les patients, de réseauter et de travailler en interdisciplinarité avec les personnes et les organisations œuvrant en santé dans une approche de système de santé apprenant.

Fondation de l’Association des radiologistes du Québec (FARQ)

Radiologie

Bourse de carrière dont la thématique de recherche porte sur la radiologie diagnostique (incluant les aspects thérapeutiques et d’interventions). Seuls les médecins radiologistes sont admissibles. Junior 1 et Junior 2 seulement.

Fondation du cancer du sein du Québec

Cancer du sein

Bourses de carrière dont la thématique de recherche porte sur le cancer du sein. Junior 1 et Junior 2 seulement.

Fondation canadienne du rein et Société canadienne de néphrologie – Programme KRESCENT

Santé rénale

Les personnes candidates doivent également soumettre une demande au programme KRESCENT (Kidney Research Scientist Core Education and National Training). Junior 1 seulement.

Société québécoise d’hypertension artérielle (SQHA) – Bourse Jacques de Champlain

Hypertension

La Bourse Jacques de Champlain dans le domaine de la santé cardiovasculaire et de l’hypertension comprend une composante additionnelle de subvention d’appui à la recherche d’un maximum de 10 000 $ par année. Junior 1 et Junior 2 seulement.